Endless Competition

... Six moi déjà ...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 » Box de Heden EC

Aller en bas 
AuteurMessage
Tonia

avatar

Messages : 274
Date d'inscription : 07/12/2007
Age : 26
Localisation : Xhendeless

MessageSujet: » Box de Heden EC   Dim 24 Fév - 20:23

Heden EC
Poney appartenant à laféeducheval



Nom : Heden EC
Race : Shetland
Age : 6 ans
Sexe : Entier

Sous la selle
Parfait petit poney de pony-games, il aime la vitesse et se donne
à coeur joie quand il faut. Très maniable, il pourrait vous exercer
des demis tours à 180° sans gros efforts. Sauteur dans l'âme, il
franchit les barres avec une facilité inouïe. Cependant, l'endurance
n'est pas son fort et un exercice trop intensif pourrait le rendre
malade.
Lors du grooming
Très à l'aise au pansage, il adore les enfants et n'attend
que d'eux de la tendresse et de l'amitié. Il a toujours vécu
en groupe, pour lui, la solitude est un enfer. En main, il est très
calme et ne tire que très rarement sur la longe.

Obstacle : 6/100
Cross : 4/100
Dressage : 13/100
Course hippique : 0/100
Pony-games : 2/100
Trec : 0/100
Randonnées : 3/100
Western : 5/100


Point faible : Dressage
Point fort : Pony-Games


Endurance : 21/100
Moral : 33/100
Confiance : 31/100

Peut actuellement concourir en catégorie : Meeting poney

Prix achat : 13 000 €uros

_________________
Je t'aime <3


Dernière édition par Tonia le Lun 31 Mar - 11:21, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://olajumentblondeo.skyblog.com
laféeducheval



Messages : 94
Date d'inscription : 23/02/2008
Age : 23
Localisation : Sur le planète de Blondes... ^^

MessageSujet: Re: » Box de Heden EC   Dim 24 Fév - 20:38

Dimanche 24 février 2008


Au box

J’arrivais aux écuries assez tôt ce matin, pour pouvoir profiter du calme matinal afin de travailler pour la première mon nouveau poney Heden dans les meilleures conditions. Je longeai les box, à la recherche de celui de mon poney, et je le trouvai au bout de l’allée, à côté de la sellerie.
*Parfait ! Je n’aurais pas à faire des allers-retours de 35 kilomètres pour prendre son matériel…*
Quand j’arrivai devant son box, Heden mangeais son foin au fond de son box. J’ouvris doucement la porte et le prévins de ma présence en l’appelant par son nom. Il se retourna et me regarda fixement des ses grand yeux noirs.

- Salut mon grand ! Tu vas bien bautée ?

Je lui tendis un morceau de carotte. Il s’approcha de moi d’un pas allant et vint manger dans ma main sans problème. Je le gratouillai gentiment derrière les oreilles, puis commença à le masser doucement sur tout le corps. C’est alors que je découvris sa magnifique robe blanche, la même qu’a la visite d’achat, mais alors, qu’est-ce qu’il était sale !

- Oulla mon grand, je sais pas où tu t’es roulé mais un bon pansage s’impose !


Je pris le licol accroché à la porte de son box et lui mit, puis le sortit de son box et l’attacha avec un nœud d’écurie. Je partis rapidement chercher mes brosse, et revint 30 seconde après. Je retroussai mes manche et dit :

- Allez, au boulot !


Je commençai à l’étriller énergiquement. Après avoir enlevé les plaques de boue sèches qui parsemait sa robe, je pris mon bouchon et dû le passer tout aussi énergiquement, à rebrousse-poil d’abords, puis ensuite dans le sens de poil. Je regardai mon travail : c’était mieux qu’au début, mais il restait à faire ! Je pris ma brosse douce et la passa, afin de lisser son poil et de nettoyer les endroits sensibles. Puis je pris mon cure-pied, et nettoya soigneusement les 4 pieds de mon poney. Dans la même foulée, je les lui graissai. Puis le pris mon éponge et nettoyai le contour des yeux, des naseaux et de l’anus. Je pris enfin mon peigne et un démêlant et avec des efforts certains, je réussis à rendre sa crinière impeccable.


-Pffout ! Terminé ! Bah c’est déjà mieux tout ça ! T’es présentable !


Heden avait semblé apprécier cette séance de grand nettoyage. Je lui donnai un autre morceau de carotte car il était resté bien sage pendant son pansage. Puis j’allai chercher sa selle, son filet, son tapis, son amortisseur et ses bandes de travail à la sellerie. Je revins avec tout le matériel, que je posai sur le porte selle prévu à cette effet. J’empoignai son tapis, et le posa sur son dos en l’ajustant correctement. Je le superposai dans son amortisseur, puis pris sa selle à deux mains et la hissa délicatement sur son dos. Je dégageai les quartiers qui c’étaient plier que j’avais posé la selle, puis vérifia que la sangle était à la bonne hauteur, et enfin que la selle était bien au milieu de son dos. Après ces vérifications, je le sanglai en laissant du mou le temps de finir de le préparer. Je lui posai rapidement, mais correctement bien sur, ses bandes de travail. Puis je pris son filet par la têtière et les rênes, et passa celles-ci par-dessus son encolure. J’ouvris délicatement sa bouche, et glissa son mors dedans. Il ne broncha pas. Je passai ses oreille dans la têtière, et ajusta la muserole croisée et la sous-gorge, juste après avoir glissé le rond de muserolle en mouton. Je décrochai la longe et c’était parti pour notre première séance de travail ! Après une bonne heure de pansage, c’était enfin prêt !

Au travail

J’arrivai au manège, et, comme je l’avais espéré, il était libre. Je fis entrer Heden derrière moi, les deux rênes dans la main gauche, et le fit tourner, comme la tradition oblige, au milieu du manège, face aux écuries. Je le resangla correctement, sans pour autant l’étouffer ! Je descendis mon étrier gauche, et me mit en selle délicatement. Après avoir régler mes étriers à la longueur normale, j’ajustai mes rênes et mis Heden au pas sur la piste. Il partit d’un pas allant et réveillé. Je me concentrai sur ma position, le temps que les muscles de mon poney s’échauffent tranquillement. Puis je fis quelques incurvations sur des cercles avant de prendre un trot énergique. Diagonales, doublés, serpentines, huit de chiffre, volte, demi-voltes, demi-voltes renversées et contre changement de main, rien n’y manqua. Je fis ensuite des transitions trot/arrêt et petit trot/grand trot à chaque main, et quand je sentis que mon poney était aux ordres, je repassai au pas et le laissai souffler rênes longues. Puis je le mis sur un cercle, et reprenant mes rênes, je demandai un départ au galop. Il répondit du tac au tac et m’effectua un galop vif et rapide. Je trouvai la bonne position en me mettant légèrement en équilibre au dessus de la selle. Après avoir savouré quelques instant son galop souple et rapide, je lui demandai des incurvations qu’il effectua sans problème, en tournant court. L’exercice correctement effectué, je repassai au pas et le récompensai de caresse et de paroles de satisfaction. Puis j’installai, vu sa facilitée à tourner, un slalom serré. Je commençai au trot. Le premier passage fus désastreux, car n’ayant pas compris l’exercice, Heden c’était vite emporter, et après m’avoir fais faire trois tour au galop plein-cul, il avait consentit à s’arrêter en pilant net, et j’avais manqué de très peu de me retrouver par terre. Je repris mes esprits, puis emmenai Heden voir les piquets au pas, de façon à se qu’il les renifle, mais je compris vite qu’il avait juste sauté sur l’occasion de faire une bêtise.


- Pff… Grand filou, tu m’auras eu une fois, mais pas deux !


Je repris mes rênes et partit au petit trot. Je le redirigeai vers le slalom et cette fois-ci, je restai sur le qui-vive, mais il fit l’exercice parfaitement. Pour ne pas le lassé, je passai à un autre exercice, après avoir caressé Heden pour son bon passage : le barrel-racing. Au galop, maintenant ! Le cube de droite, puis celui gauche, celui d’en haut et on ressort… Parfait ! Il avait été à mon écoute, et il avait fait l’exercice parfaitement.


- C’est bien mon grand !


Je décidais, pour conclure la séance en beauté, de passer une petite barre. Je la montai à 50 cm, pour commencer. Je mis Heden sur un galop régulier, et aborda l’obstacle droit, en face bien en équilibre au dessus de ma selle. Il passa fluidement, et je découvris que son coup de saut, bien que puissant et très au dessus des barres, était confortable. Je repassais sur l’autre pied, et j’eu de nouveau doit à un saut parfait. Je repassai au pas, rênes longue, et je laissai souffler mon poney, en le caressant. Puis je tournai au milieu du manège et mis pied à terre. Je remontai mes étriers, passa les rênes par-dessus l’encolure et rentra tranquillement à l’écurie.


De retour au box

Je revenais vers les écuries avec Heden derrière moi. Je l’attachai à la longe à côté de son box et le déharnachai complètement. Puis je fis un bouchon de paille et commençai à le frictionner énergiquement. Au bout d’un petit quart d’heure, il était sec. Je passai le bouchon, je le cura et fis un rapide tour avec la brosse douce et le peigne. Je vérifiai avec attention que la selle ou le filet ne l’avais pas blessé, puis lui mis ses bandes de repos et le temps étant plutôt froid pour un mois de février, je le mis sa couverture polaire, le détacha et… Direction le pré ! J’ouvris la barrière et le lâcha. Joyeux, il partit au tripe galop en lâchant des ruades. Je le regardai quelque instant, puis me retourna et partis : J’avais l’intention de le laisser la nuit au pré, en espérant que d’autre chevaux le rejoindrait, car j’avais appris par son ancien proprio quelque détestait la solitude.


Cet entrainement est terminé, vous pouvez le noté !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tonia

avatar

Messages : 274
Date d'inscription : 07/12/2007
Age : 26
Localisation : Xhendeless

MessageSujet: Re: » Box de Heden EC   Dim 24 Fév - 22:13

Super Smile

+4 en confiance
+5 en moral
+2 en endurance
+3 en dressage
+3 en obstacle
+2 en monte western
+2 en poney-games
C'est bien, mais essaie de ne pas faire autant de disciplines en 1 entrainement Wink

_________________
Je t'aime <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://olajumentblondeo.skyblog.com
laféeducheval



Messages : 94
Date d'inscription : 23/02/2008
Age : 23
Localisation : Sur le planète de Blondes... ^^

MessageSujet: Re: » Box de Heden EC   Dim 24 Fév - 22:15

désolé !
En fait je crois que ce serait plus simple si t'ajoutais une catergorie maniabilité, parce que tout ce que j'ai fait aujourd'hui, ça peut ce regrouper là dedans...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tonia

avatar

Messages : 274
Date d'inscription : 07/12/2007
Age : 26
Localisation : Xhendeless

MessageSujet: Re: » Box de Heden EC   Dim 24 Fév - 22:17

Non non c'est pas grave tu sais Wink

Mais je sais pas, il faudrait que j'en parle à Sweets Wink

_________________
Je t'aime <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://olajumentblondeo.skyblog.com
laféeducheval



Messages : 94
Date d'inscription : 23/02/2008
Age : 23
Localisation : Sur le planète de Blondes... ^^

MessageSujet: Re: » Box de Heden EC   Dim 24 Fév - 22:19

Ok
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sweet'z

avatar

Messages : 268
Date d'inscription : 08/12/2007
Age : 26
Localisation : 13

MessageSujet: Re: » Box de Heden EC   Dim 24 Fév - 23:25

Oulaa ça fait pleins de points d'un seul coup tout ça ! xD
Je ne suis pas trop d'accord pour la maniabilité, ce n'est pas une discipline mais un critère. Après à toi de préciser dans quelle discipline en particulier tu veux travailler la maniabilité. Par logique ce serait en dressage, mais les pony-games ou même l'obstacle peuvent être appropriés sur certains exercices.

_________________
Mwa au moins, mes ch'veux ils font la fête.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://site.voila.fr/gue-vert
laféeducheval



Messages : 94
Date d'inscription : 23/02/2008
Age : 23
Localisation : Sur le planète de Blondes... ^^

MessageSujet: Re: » Box de Heden EC   Lun 25 Fév - 11:44

Lundi 25 février



J’arrivai, comme hier, assez tôt le matin aux écuries. En ce moment, je n’avais pas encore de travail, donc je profitai pour aller voir mon poney le plus tôt possible, et le plus longtemps ! Je longeai les box et apercevait, de temps à autre, des poneys de toutes les couleurs, de toutes les tailles. Je m’arrêtai pour en caresser certains, mais l’envie de voir mon Heden me pressa. Je m’arrêtai enfin devant la barrière du pré, et aperçu mon grand coquin en train de brouter, à mi-chemin entre la barrière et le fond de pré. J’entrai et m’approchai de lui, et quand je fus à 2 mètre, je l’appelai. Il se retourna vers moi. Je lui tendis, comme hier, un des morceaux de carotte que j’avais emporté et qu’il semblait apprécié. Il vint, sans hésitation, manger dans ma main et je pu lui passer le licol sans difficultés.


- Salut mon grand ! Ça va ? T'a passé une bonne nuit ? ah, j'vois que t'avais des copains...


Je prenais ensuite avec lui la direction de l’anneau d’attache le plus près, et, sans suspens, je l’y attachai. J’allai ensuite chercher rapidement mon sac de pansage, et revint avant que mon poney n’ai eu le temps de s’impatienter. Je lui enlevai sa couverture, qui elle, était franchement dégoutante, mais le point positif était que sa robe blanche n’avait pas subit les conséquences de la pluie et de ses roulades dans la boue. Je passai quand même l’étrille, de façon à décrocher les poils mort qui, bien qu’ils ne se voient pas, parsemaient sa robe.

- Avec toi, y'a rien a faire. Soit c'est la boue, soit c'est les poils, mais t'es toujours sale...


Dès que je commençai le mouvement circulaire de la brosse sur ses flancs, il allongea l’encolure et soupira de contentement. Je passai ensuite le bouchon, pour retirer les poils se que j’avais décroché. Je passai ensuite rapidement la brosse douce, le cura un certain temps de façon à enlever toutes la boue et les cailloux qui avait pu ramasser en passant la nuit au pré. Enfin, je lui passai le peigne, puis rangea mes brosse et me dirigea à toutes allures chercher son équipement à la sellerie. Je pris sa selle, son filet, son tapis et ses bandes de travail, ainsi que ses cloches, car aujourd’hui j’avais prévu une séance de saut d’obstacle, et en aucun je ne souhaitais qu’il se blesse en touchant une barre. Je l’équipai rapidement, non sans faire attention aux moindres détails d’ajustement de sa selle, son filet et ses protection, pour être sure que de méchantes surprises ne surviennent pas. Enfin, quand tout fut prêt, je le détachai et partie en direction de la carrière, Heden me suivant de près, d’un pas enjoué et joyeux.


- Allez, direction le manège mon coco, et aujourd'ui, je pense que ça va te plaire, on saute !



Au travail

Quand nous arrivâmes au manège, il était de nouveau vide. Je poussai la porte en bois et entrai, suivie de près par Heden. Je le fis marcher un tour de piste, puis le fis tourner au milieu afin de monter. Après avoir ressangler et régler mes étriers, je me mis en selle, pris mes rênes et partit au pas sur la piste. Je le laissai marcher quelques minutes puis commençai à l’incurver sur des cercles, des voltes, des huit de chiffres et des serpentines. Il céda facilement. Puis je le mis dans un trot énergique et répéta l’exercice. Je terminai son échauffement au trot avec des transitions. Je le sentais aux ordres, mais j’avais l’impression que ces exercices l’ennuyaient. Je repassai au pas et lui glissai quelques mots d’encouragements, auquel il répondit en tendant les oreilles en avant. Satisfaite, je repris mes rênes et le mettant sur un cercle, je lui demandai un départ au galop. Il parti sur une allure vive et joyeuse, la tête relevée, avec des foulées souples, énergiques et confortable. De se fait, je décidai donc d’en profiter en galopant assis, et je ne le regrettai pas. Je pris ensuite une diagonale et galopa sur l’autre pied, cette fois-ci en équilibre, de façon à trouver mon équilibre quand on commencerait à sauter. Je repassai ensuite au pas et le caressait. Je décidai maintenant de commencer à sauter. J’installai un petit vertical à 40 cm, pour bien canaliser Heden et l’avoir bien en main au saut sur les plus haute barres. Je le mis au trot, puis au petit galop, et le fis tourner perpendiculairement à l’obstacle. Il l’aborda sans problème, avec un style tout de même ! Énergique, rapide, mais confortable, bien en avant… Le top ! Je décidai de monter à la barre à 60 cm. Et de nouveau, trot, petit galop, sur l’autre pied cette fois, on tourne et… Hop ! Nouveau magnifique saut !


- Ok mon beau ! On monte ?


Je décidai enfin de monter à 80 cm. Une nouvelle fois je le dirigeais vers l’obstacle, et une nouvelle je n’étais pas déçue. Comme Heden était calé sur les verticaux, pour cette hauteur en tout cas, je décidai de terminer la séance par un oxer : 60 cm de haut et 35 cm de large… Je faisais d’abords renifler l’obstacle à Heden, pour qui ne s’inquiète pas de la nouvelle forme de l’obstacle. Puis je lui faisais allonger son galop, le faisait tourner face à l’oxer et me mit en équilibre. Il sauta fluidement, en s’allongeant bien au dessus de l’obstacle, et fis attention à rabattre ses postérieurs pour ne pas heurter la barre. Je le félicitai, le fis repasser au pas, le caressa, tourna au milieu du manège et mis pied à terre. Je lui donnai un morceau de carotte et le rentra à l’écurie.


- C’est bien mon grand, t’a bien bossé aujourd’hui, ch’uis fière de toi !



De retour au box


De nouveau de retour à l’écurie, j’attachai Heden à l’anneau qui se trouvait devant son box. Je le déséquipai complètement et allai ranger son matériel à la sellerie. Je revins avec mon sac de pansage, mais je commençai d’abords par le frictionner avec de la paille pour sécher sa sueur. Quand il fut bien sec, je passai rapidement l’étrille, puis plus longuement le bouchon pour être sûre de retirer un maximum de la poussière qui c’était rependue sur sa croupe et ses flancs. Je passai ensuite un coup de brosse douce et coup de peigne puis le curai. Enfin, je l’abreuvai, à petite gorgée avec de l’eau pas trop froide, pour ne pas risquer la colique, et remplis sa mangeoire. Enfin, il ne me restait plus qu’a le rentrer au box, car j’avais jugé qu’après les averses de la nuit dernière, le pré était encore trop inondé pour qu’il aille y faire un tour maintenant. Je lui fis un dernier bisou sur son nez, puis me retourna et partis.

- A plus mon grand, à demain !



Cet entrainement est terminé, vous pouvez le noter
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tonia

avatar

Messages : 274
Date d'inscription : 07/12/2007
Age : 26
Localisation : Xhendeless

MessageSujet: Re: » Box de Heden EC   Lun 25 Fév - 20:27

Super! Vraiment bien!

+4 en moral
+5 en confiance
+3 en endurance
+5 d'obstacles

_________________
Je t'aime <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://olajumentblondeo.skyblog.com
laféeducheval



Messages : 94
Date d'inscription : 23/02/2008
Age : 23
Localisation : Sur le planète de Blondes... ^^

MessageSujet: Re: » Box de Heden EC   Mar 26 Fév - 17:27

Mardi 26 février 2008



Au box

Aujourd’hui, j’arrivai plus tard qu’a mon habitude mais je ne m’en faisais pas : j’avais prévu un bon trou dans mon emploi du temps pour m’occuper de mon poney. En sifflotant un air qui me passait par la tête, je longeai les boxs de multiples poneys et arrivai enfin à celui de mon Heden. Je passai la tête par-dessus la porte de son box, et l’appelai par son nom. Il se retourna, l’air surpris, une énorme bouchée de foin en travers de la bouche.

- Salut mon grand ! Allez, fais pas ta tête d’innocent, c’est pas la première fois que je viens te voir, filou va !


J’entrai dans son box et vint jusqu'à lui pour le caresser. Puis je lui passai son licol et le fis sortir de son box pour le préparer. Aujourd’hui, j’avais l’intention de faire une séance de longe, pour travailler son endurance, qui n’était pas vraiment à vanter. Je commençai par bien l’étriller, puis le bouchonnai énergiquement. Je passai enfin la brosse douce et le peigne, puis fini par lui curer les pieds. J’allai rapidement chercher une longe de travail et un caveçon. Je l’en équipa et, 5 minute plus tard, partit en direction du rond de longe aux cotés de Heden.


Au travail


Nous arrivions au rond de longe qui était libre. A l’aide d’une chambrière, je mis Heden sur le cercle et me plaça au centre. Je le fis partir au pas et le marcha quelques minutes, afin de ne pas risquer un claquage. Quand je le sentis détendu, je le fis passer au trot. A plusieurs reprises, je le fis faire des transitions, pour le mettre à l’ordre et le préparer à la suite du travail. Puis, à l’aide de la chambrière, je le fis changer de sens en lui faisant effectuer un demi-tour, et le laissa marcher au pas avant de le mettre au trot. Je lui demandai, pour commencer, de tenir 6 minutes, puis le laissa se reposer le temps de reprendre correctement son souffle. Je le fis repartir et lui demanda de garda l’allure 10 minute, qui effectua sans de grosse difficultés. Je le laissai souffler plus longtemps tout de même, car je souhaitais ensuite qu’il en fasse 15, se que je lui demandai peu après. Jusqu'à environs 12 minutes, d’après les indictions de ma montre, il tint sans problème apparent, mais à partir de se moment là, je le sentis faiblir et commencer à s’essouffler. Je l’encourageai à la voix, accompagnée d’un léger mouvement de chambrière derrière ses postérieurs. Il releva ça tête et dressa les oreilles. Je continuai à l’encourager. Quand il eu dépassé la barre du quart d’heure, je le fis repasser au pas, lui donna un morceau de carotte, et lui laissa 5 bonnes minutes pour reprendre son souffle. Je décidai d’en finir là pour aujourd’hui, car pour une première séance de ce genre avec un poney pas très endurant, c’était vraiment pas mal ! Je repartis ensuite tranquillement avec lui en direction de l’écurie, et passai devant le pré sur le chemin de retour. J’observai attentivement et décida que les conditions était favorable pour y mettre mon poney. Je rentrai tout de même jusqu'à son box car j’y avais laissé mes brosses et se serait plus pratique pour ranger son matériel.

- C'est bien mon beau, je suis fière de toi !


De retour au box

Je rattachai Heden le temps de le panser. Je m’occupai d’abord de lui enlever son caveçon pour lui mettre un licol, puis allai chercher mes brosses. Je lui réservai un bon gros pansage, car il avait bien travaillé et que j’avais mon temps. Je commençai, pour le sécher, par bien le frictionner, car ce n’était tout de même pas la saison pour lui faire prendre une douche ! Quand il fut sec, je passai à l’étrille, puis au bouchon. Je passai longuement la brosse douce sur son pelage doux et lisse, tout en lui parlant doucement. Je lui curai les pieds, mais préférai ne pas les graisser, car je l’avais fais il n’y a pas longtemps et je craignais que sa corne devienne trop molle. Je lui démêlai les crins un certain temps, car plein de petits nœuds c’étaient formés les derniers jours. Enfin, je passai l’éponge et observai le résultat de mon travail : j’étais fière de moi ! Je retournai à la sellerie ranger mes brosse, et revint avec sa chemise polaire et ses bandes de repos. Je lui enfilai sa couverture, boucla toutes les sangles, puis lui mis ses bandes de repos. Enfin, il était prêt : je détachai sa longe et le menai vers le pré. Comme il avait compris notre direction, il voulu tirer sur la longe et partir au trot, mais je l’en empêchai et il retourna bien vite à sa place, et se tint calmement jusqu’à la barrière. J’ouvris celle-ci, et le lâcha, en remarquant que quelques autres chevaux y étaient déjà. Je fermis soigneusement la barrière, regarda quelques secondes mon p’tit loup, puis me retournai et partis.

- Salut mon grand ! A demain !


Cet entrainement est terminé, vous pouvez le noté !


Dernière édition par laféeducheval le Mer 27 Fév - 12:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tonia

avatar

Messages : 274
Date d'inscription : 07/12/2007
Age : 26
Localisation : Xhendeless

MessageSujet: Re: » Box de Heden EC   Mar 26 Fév - 22:20

Tu as fini?

_________________
Je t'aime <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://olajumentblondeo.skyblog.com
laféeducheval



Messages : 94
Date d'inscription : 23/02/2008
Age : 23
Localisation : Sur le planète de Blondes... ^^

MessageSujet: Re: » Box de Heden EC   Mer 27 Fév - 12:51

Oui c'est bon, j'ai du le terminé ce matin, j'avais pas eu le temps hier Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
laféeducheval



Messages : 94
Date d'inscription : 23/02/2008
Age : 23
Localisation : Sur le planète de Blondes... ^^

MessageSujet: Re: » Box de Heden EC   Mer 27 Fév - 13:22

Mercredi 27 février 2008

J’arrivais aujourd’hui à l’écurie vers 11 h, encore un peu endormie. En allant vers le pré ou Heden avait passé la nuit, je lâchai un long bâillement. Arrivée à la barrière, je saisie la longe que, par erreur, j’avais oubliée sur la barrière de pré hier après-midi, et j’entrai dans le pré. Je repéra Heden entrain de brouter un peu plus loin, et l’approcha en l’appelant. Il se retourna et vint lui-même vers moi, se qui m’étonna. Mais quand je le vit essayer de d’entrer son bout du nez dans mes poche, je compris qu’il ne venait pas vers moi, mais vers mes friandises !

- Salut gros gourmand ! Dis si tu continue, je vais pouvoir t’appeler ventre sur pattes !

Je lui donnai quand même un morceau de carotte, qu’il mangea pendant que je lui passai le licol. Je l’emmenai ensuite à la barrière, ou je l’attachai grâce à un vieil anneau accroché dessus. Je lui retirai sa couverture, et commença à le panser, se qui, pour une fois, ne dura pas très longtemps : étrille, bouchon, brosse douce, peigne, cure-pied, tout cela fut terminé en une quinzaine de minute. Je couru ensuite à la sellerie, et revint avec sa selle, son filet, son tapis, son amortisseur, son filet, ses bandes de travail et ses cloches… Bref, son équipement au complet ! Je posai le tout sur la barrière, et lui posa son tapis sur le dos. J’y rajoutais son amortisseur, puis enfin la selle. Je vérifiai que tout était bien en place et correctement ajusté, puis sangla. Je pris le filet, passa les rênes par-dessus l’encolure, lui mis le mors dans la bouche et fis passer ses oreilles entre la têtière et le frontal. Je réglai la muserolle et la sous-gorge, puis lui mis ses protections. Enfin, je le détachai et partis en direction de la cour, car aujourd’hui nous partions faire du cross.

- Allez, c'est partis pour notre première sortie mon coco !

Au travail

Arrivé dans la cour de l’écurie, je ressanglai, descendait mon étrier gauche et me mettait en selle. Je réglais ensuite mes étriers longueur obstacle, car j’avais bien l’intention de sauter, ne serait-ce quelques troncs. Puis je fis partir Heden au pas, en direction de la forêt. Je restais à cette allures environs 5 minutes, puis partis pour un petit trotting quand ont arriva en bordure de forêt. J’arpentais ainsi les sentiers que je ne connaissais pas encore, regardant le magnifique paysage qui s’étalait devant moi. De temps à autre, je repassais au pas, puis repartais tranquillement, de façon à bien échauffer Heden. Envions une demi-heure plus tard, ont déboucha sur un long sentier, large, au sol ferme, et la visibilité parfaite : je décidais donc d’y faire notre premier galop en forêt. Je mis Heden bien droit, et plaça mes aides pour le départ au galop. Heden partis comme une furie : triple galop, saut de moutons, coup de cul, il faillit m’éjecter, mais par chance plus que par autre chose, je réussis à l’arrêter.

- Hé ho mon grand, ça va là ! Non mais ho ! C’est pas parce qu’on est pas en carrière que c’est une raison pour péter les plombs !

Je le fis marcher au pas le temps que je le sente calmé, puis lui redemanda un départ au galop : cette fois-ci, il arriva à se contenir et bien qu’il parte vite, je gardai mon équilibre, bien au dessus de ma selle, légèrement penchée en avant, et enfin, je pus en profiter : l’allure souple et énergique d’Heden, dont les oreilles étaient pointées en avant, le vent sifflant sur nous, cette sensation de liberté, inexplicable… Quel bonheur ! Mais bien trop vite à mon gout, je fus obligée de repasser au trot, puis au pas. Toutes souriante, je félicitai Heden. Je le fis marcher tranquillement, toujours heureuse de cette petite allée de galop. J’aperçus, après un bon trotting pour reprendre le souffle, une grande plaine, parsemée de troncs, de haies… L’endroit idéal pour une première séance de cross ! Je décidai d’amener Heden au trot sur un petit tronc, pour voir comment il réagissait : il fit un très bon saut, bien qu’il ait pris son appel une foulée trop tôt. Je le ramenai sur le même petit tronc au galop, cette fois-ci, et il sauta sans problème. J’enchainai avec un plus gros tronc, qui ne lui posa pas de difficultés, puis le dirigea vers une petite combinaison de haie, qu’il enchaina sans problème. Je le fis repasser au pas et le félicita. Puis je vis, devant nous, un petit gué d’origine naturelle, et le mis au trot. Le premier passage fus absolument désastreux : n’ayant pas compris se qu’il devait faire, un fis un saut immense, qui me déséquilibra, pila au milieu, je me retrouvais sur l’encolure, inquiéter par l’eau, lança un coup de cul et plouf ! Je me retrouvai la tête la première dans le gué, qui heureusement n’tait pas très profond, et en me relevant vite, seul mon casque et mon pull furent mouillés. Je séchai l’eau qui dégoulinait de mon casque, et retira mon pull, que j’attachai à ma taille. Il faisait un peu plus froid, mais moins que si je le gardais, au risque d’attraper la crève ! Pendant se temps, Heden avait fui à une dizaine de mètre de gué qui, sans nul doute, l’avais effrayé. Si jamais je m’étais attendue à que se soit la première fois qu’on lui demande d’en passer un ! Heureusement, à l’aide de parole douces et de friandise, je réussis à l’attraper sans trop de difficultés. Je me remis en selle, et partis doucement au pas, sans cesser de lui parler, en direction de pré. Je sentais qu’il avait un peu peur, mais en laissant mes rênes longue et continuant de la parler, il passa le gué au pas, et en ressortis sans encombres. Je le félicitai. Puis je décidai de rentrer tranquillement à l’écurie, au pas, pour ne pas risquer d’autres petits problèmes du genre. Dix minutes plus tard, je m’arrêtai dans la cour, descendait et donna son habituelle carotte à Heden.

- Bon pour une première sortie, s’était pas mal, mais on pourra pas dire que c’étais de tout repos !

De retour au box

J’amenai Heden jusqu'à son box. Je l’y attachai, puis le d déséquipait complètement. Selle, tapis, amortisseur, filet, bandes de travail et cloches, je remmenai tout à la sellerie. Je revins ensuite avec le sac de pansage, mais comme d’habitude, je commençais par le frissonner énergiquement. De toute façon, même s’il avait fais un temps à le doucher, je pense que mon pauvre coco avait vu assez d’eau pour aujourd’hui, et moi aussi ! Je lui passai ensuite l’étrille, le bouchon, la brosse douce, le peigne et le cure-pied tout de même assez rapidement, car il me tardait d’aller me changer. Je fis quand même passer le bien être d’Heden avant tout et le passai jusqu'à que son poil redevienne brillant. En même temps, je l’abreuvais par petites gorgées, puis le rentra au box et lui remplit sa mangeoire, me doutant qu’il devait être au moins aussi fatigué que moi par cette matinée haute en rebondissement, et trouvait préférable qu’il reste et chaud dans un box bien paillé.

- Allez, repose toi bien mon grand beau. A demain !

Cet entrainement est terminé, vous pouvez le noté !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
laféeducheval



Messages : 94
Date d'inscription : 23/02/2008
Age : 23
Localisation : Sur le planète de Blondes... ^^

MessageSujet: Re: » Box de Heden EC   Jeu 28 Fév - 13:42

Jeudi 28 février 2008



Au box

Je marchais tranquillement le long des boxes de l'écurie, en sifflotant, allant voir Heden, de bonne heure, comme d'habitude. Ce matin, il faisait beau, car le soleil, par se mois de février, avait persé la couche de nuage grise qui s'était installé sur la région en début de semaine. J'arrivais devant le box d'Heden qui, pour une fois, avait laissé de coté une de ses occupassions favorite, manger, pour observer l'écurie par la porte de son box. Quand j'arrivai devant lui, il me donna un petit coup de tête sur l'épaule.

- Salut mon beau ! Ça va mon grand ? Passé une bonne nuit ?

Comme pour me répondre, il hennit joyeusement. Je lui donnai un morceau de carotte puis lui passai le licol pour l'attacher devant son box afin de le panser. Après être aller chercher mon matériel et son équipement à la sellerie, je vu commencer à le panser, se que je fis sans attendre en prenant mon étrille et en commençant à l'étriller. Je lui passa ensuite le bouchon, pour le débarrasser de la poussière et des poils mort qui jonchaient sa robe, puis la brosse douce. Je démêla ensuite ses crins à l'aide du peigne, puis lui cura les pieds. Je saisis ensuite son tapis et lui mis sur le dos, en l'avançant au dessus de garrot, puis mis l'amortisseur au dessus. Je saisi ensuite la selle, lui posa délicatement, vérifia qu'elle était bien placer et dégarotta avant de sangler. Je pris son filet, lui mis le mors dans la bouche, passa l têtière par dessus ses oreilles et ajusta sa sous-gorge et sa muserolle. Enfin ,pour finir, je lui mis ses bandes de travail au quartes membre et le détacha, prête à partir travailler.

- Allez mon grand ! direction la carrière !

Au travail


Quand on arriva à la carrière, contrairement à d'habitude, quel qu'un travaillait déjà dedans.Je l'observait quelques instant, puis quand elle repassa au pas, je lui demandai la permission de venir travailler dans la carrière, quelle accepter sans hésitation. Après lui avoir dit merci, j'ouvris la barrière et fis entrer Heden derrière moi, puis la referma soigneusement. J'emmenai Heden au milieu et me mis en selle. Puis je ressanglai, régla mes étriers à une longueur qui se rapprochai plus de celle du dressage, car c'est ce que nous allions faire aujourd'hui. Je le mis au pas sur la piste, et le fis marcher quelques minutes sur des cercles, des voltes, des huit de chiffre et des serpentines... puis je le mis au trot, et répéta les même figure de façon à bien l'échauffer. Je lui fis ensuite faire des transition, trot/arrêt, petit trot/grand trot, trot/galop, galop/pas, etc... Quand je le sentis aux ordre, je le laissa souffler un peu puis le mis au galop sur les même figures qu'au allure inférieures. Puis je repassa une nouvelle au pas et le laissa souffler, avant de prendre un doubler de la longueur et de l'arrêter au milieux. J'attendis de le sentir concentré, puis décala ma jambe droite vers l'arrière, la jambes gauche restant à la sangle, et agit avec mes deux jambes placées ainsi par petit coup. Je le sentis se tendre, s'aqurer sur ses postérieurs, puis partir au galop. Heureusement pour moi, vu que je tenais mes rênes assez courtes et que j'avais sentis qu'il me préparais un mauvais coup, je pus le stopper assez vite et le rassurai en le ramenant à sa place. Je redemanda l'exercice, tout en lui parlant doucement, et cette fois-ci, il esquissai quelques pas en déplacement maladroitement ses hanches. Tout de suite, je relâchai mes rênes et le félicitai. Je le laissai se détendre un petit peu au pas sur la piste puis retourna là ou j'étais tout à l'heure et redemanda l'exercice : le mouvement fus bien mieux exécuter, avec plus d'aisance, dans les deux sens. Encore une fois, je le récompensai, et pour ne pas le laisser, je passa maintenant au déplacement des épaules. Ayant compris la technique pour les hanches, il eu beaucoup moins de mal, mais je le refis tout de même une autre fois pour obtenir un bon mouvement. Puis, tranquillement, je le remis au pas sur la piste, puis le trotta sur différentes figures, avant de retourner au milieux, pour conclure la séance de dressage avec un dernière exercice : la cession de nuque. Je pris mes rênes et commença à piannotter des doigts. Heden compris, et fis une jolie cession de nuque, mais à peine l'avait t'il faite qu'il redressa la tête en tirant sur les rênes, et voulu rejoindre la piste au trot. A action, réaction : je lui mis un petit coup de cravache sec sur les flancs, et lui fis faire demi-tour. pour le remettre a sa place. Je lui redemanda l'exercice, et cette fois-ci, pris une patience agacée et fis correctement l'exercice, ayant compris qu'il ne retournerait pas sur la piste avant de m'avoir satisfaite. Comme récompense, je le remmena sur la piste et après quelques seconde de pas, je le fis passer au trot, puis au galop, pour le détendre et finir les séance en étant tout les deux contents. Je retrouvait son éternelle allure souple rapide, énergique, que j'adorais. Une ou deux minutes plus tard tout de tout de même, je le fis repasser au pas, marcher un peu, puis tourner et milieux, et je descendis, lui donnant une carotte.

- Bon bah tu vois ! Quand tu t'applique, le dressage, c'est l'enfer ! Coquin va !


De retour à l’écurie

Je revins à l’écurie, Heden trottinant derrière moi. Je l’attachai à un anneau, à coté de son box, puis commençai par lui enlever son filet. Je l’accrochai, le temps de lui retirer le reste de son matériel, à un vieux clou planté à coté de son box, et prévu à cet effet. Je passai ensuite à sa gauche, puis dessanglai, mis la sangle sur la selle, et enlevai délicatement celle-ci de son dos, que je posai sur la porte de son box. Je pris l’amortisseur et le tapis, et je les posai par-dessus. Je changeai ensuite ses bandes de travail contre ses bandes de repos, puis alla chercher un seau d’eau, à température ambiante, que je lui fis boire à petites gorgées, pour ne pas risqué la colique. Je passai ensuite au pansage : étrille, bouchon, brosse douce, peigne et cure-pied, le tout, comme ont dit, vite fait mais bien fais ! J’allai ensuite rapidement ranger ses affaires à la sellerie, puis le rentrai au box, replissai sa mangeoire, et, lui faisant quelques dernière caresse, lui dit au revoir.

- Allez, à demain mon grand ! Passe une fin de journée et une bonne nuit, mon tout beau !

Cet entrainement est terminé, vous pouvez le noté !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tonia

avatar

Messages : 274
Date d'inscription : 07/12/2007
Age : 26
Localisation : Xhendeless

MessageSujet: Re: » Box de Heden EC   Jeu 28 Fév - 22:55

Alors encore de la lecture!

Mardi 26

+5 en endurance
+3 en dressage
+4 en confiance
+4 en moral

Mercredi 27

+4 en cross
+3 en randonnée
+2 en moral
+3 en confiance
+4 en endurance

Jeudi 28

+5 en dressage
+5 en moral
+4 en confiance
+3 en endurance

_________________
Je t'aime <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://olajumentblondeo.skyblog.com
laféeducheval



Messages : 94
Date d'inscription : 23/02/2008
Age : 23
Localisation : Sur le planète de Blondes... ^^

MessageSujet: Re: » Box de Heden EC   Ven 29 Fév - 20:32

Vendredi 29 février 2008

Au box


En direction du box d’Heden, je marchai d’un pas calme, regardant les oiseaux le plus précoces commençant à faire leur nid. Arrivant devant mon poney, qui encore une fois m’attendais la tête sortie du fond du box, attentif à se qui se passait autour de lui, je le gratouillai gentiment derrière les oreilles, ce qu’il apprécia.
- Salut mon tout beau ! Tu vas bien mon grand ? Tu vas voir, aujourd’hui, j’ai prévu une séance un peu spéciale, mais je ne doute pas que ça va te plaire…
En effet, j’avais envie de faire, aujourd’hui, une séance d’éthologie, en appliquant le joint-up, technique de Monty Robert utilisée pour gagner en rien de temps la confiance du cheval. Bien sur, dans le cas d’Heden, ce n’était pas vraiment pour gagner sa confiance, mais plutôt pour l’approfondir. Pour avoir une relation, même à la monte, de complicité. Un cheval qui vous fait confiance, c’est un cheval qui, quand il vous voit, est content. Qui vous suis, même quand il a peur de quelque chose. Qui se sent en sureté à côté de vous. Et c’est exactement ce que je recherchais avec Heden. La confiance. Je restai longuement pensive à la caresser, blottie contre sa robe, murmurant de parole qui n’avait aucun sens. Puis, comme si je venais de me réveiller, je secouai la tête, et regardai autour de moi, l’air surprise. Je remarquais qu’Heden, lui aussi, avait les yeux mi-clos.


- Mon beau… Mon petit amour…


Je lui passai doucement le licol, l’attachai dehors et commençais à le panser. Quelque vingt minutes, car j’avais souhaité prendre mon temps, j’eu fini de le panser. Il était bien propre, et surtout, heureux de se bon moment de détente. Je le détachai ensuite et l’emmenai tel quel dans le rond de longe, car la technique du joint-up nécessitais l’utilisation d’une installation circulaire et pas trop grande.

- Allez mon beau, retour à la nature !

En effet, le principe de l’éthologie était de communiquer avec le cheval avec son propre langage, ses propres manières, utilisées dans les troupeaux sauvages.

Au travail

Arrivés au rond de longe, je fis entrer Heden jusqu’au milieu et le détacha. Pendant quelques instant, il fut un peu désorienter de se voir lâché alors que le travail devais commencer, mais après quelques instants de réflexion, partis au galop en lançant des petites ruades. Je décidais de commencé le travail. Avant, je vous explique le principe du joint-up (technique du consentement) : dans les troupeaux, quand un poulain n’est pas soumis, la jument le met à l’écart, là ou il est en danger. Il est donc obliger de se soumettre et revient accorder soumission et confiance à la jument. Pour les chevaux apprivoisés, la technique est plus ou moins la même : on chasse le cheval en le faisant galoper autour de manège. Quand il en a marre, le cheval montre des signes : il baisse les têtes, puis fais une sorte de mouvement de mastication, et alors, le cavalier se retourne, de façon à ne plus se montrer agressif. Si la technique marche, le cheval vient vers son cavalier et lui accorde alors sa confiance. Je mis donc Heden au galop sur la piste grâce à la chambrière, en l’encourageant d’une voix forte.

- Allez… Galop ! Zou ! Je ne veux plus te voir ! Zou !

Heden coucha les oreilles en arrières, mais garda la tête haute. Deux minutes passèrent, puis trois. Je m’efforçais de garder une attitude agressive. Au bout de cinq minutes, il baissa la tête, et ralentit son galop. Mais cela ne suffisait pas. Je fis un petit mouvement de chambrière, et il repartit. Je du attendre sept minutes pour obtenir ce que je voulais : Heden baissa de nouveau la tête, et mastiqua dans le vide, ralentissant. Tout de suite, je me retournai, abandonnant mon ancienne figure pour devenir inoffensive. J’entendis Heden repasser au trot, puis au pas. Je le sentis venir vers moi… Et enfin, ce moment que j’attendais, son souffle chaud sur mon épaule. Je me retournai et le regardai. Je le caressai doucement, puis commençai à marcher dans le rond de longe. Instantanément, il me suivit. J’étais tellement contente que ça est réussi… Je décidai maintenant de sortir du rond de longe, là ou la réussite de la technique serait utile. Je sortis, et commençai à marcher sur l’allée. Heden me suivit. Je me baladai comme ça, et lui n’hésitai pas : il me suivait. A un moment, j’aperçus une grosse flaque. Je réfléchis quelques secondes, puis me dirigeai d’un pas sûr vers la flaque. Heden me suivit, à se mouilla les pieds sans peur. Je le caressai, et décidai que c’était assez pour aujourd’hui. Je revins donc vers l’écurie, et pris mes brosses. Je décidai de le brosser comme ça, sans l’attacher. A, vraiment ! Même si je connaissais cette technique depuis un certain temps, les résultats m’impressionneraient toujours !

De retour au box

Je commençai à l’étriller. Je savais qu’il aimait que je lui passe cette brosse, et que moi j’aimais qu’il soit heureux, je lui passai un certain temps. Je lui passai ensuite le bouchon et la brosse douce, toujours en m’attardant un peu. Je lui démêlai ensuite ses crins, puis lui passai l’éponge aux endroits adéquats. Enfin, je le curai. J’aimais passer tout ce temps avec lui… Je terminai avec une carotte, qu’il avait bien méritée, et qu’il mangea gloutonnement. Enfin, je le rentrai au box, lui replissai sa mangeoire, et vérifiais son abreuvoir. Comme tout était en ordre, je lui dis en revoir, et repartie, pensive.

-Allez, à demain mon grand !


Cet entrainement est terminé, vous pouvez le noté !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
laféeducheval



Messages : 94
Date d'inscription : 23/02/2008
Age : 23
Localisation : Sur le planète de Blondes... ^^

MessageSujet: Re: » Box de Heden EC   Sam 1 Mar - 15:18

Samedi 1er mars 2008

Je marchais d’un pas rapide vers l’écurie. Aujourd’hui, c’était le dernier jour que je passais avec Heden, avant de partir en vacances, et je tenais à passer le plus de temps possible avec lui, car il me restait encore beaucoup de chose à faire : en outre, ma valise… Arrivée devant le box d’Heden, j’ouvris la porte et appela le poney, allongé paresseusement dans la paille. Il resta couché mais à la vue de la carotte que je venais de sortir de ma poche, il se releva immédiatement et vint la manger.

- Salut mon beau ! Comment ça va mon grand dadou ?

Aujourd’hui, par chance, il faisait grand soleil et environs vingt degrés, se qui était tout à fait remarquable et impressionnant pour le premier de mars. Enfin bon, quand même, on n’allait pas se plaindre… Je passai le licol à Heden et au lieu de l’arrêter devant son box, je l’emmenais à la douche. Aujourd’hui, je lui avais prévu une séance repos, avec à la clé un bon gros pansage. Bien qu’hier nous ayons travaillé en éthologie, je préférais l’attacher pour la douche, car je commençais à connaitre mon grand filou ! Je démarrai le jet doucement et vérifia la température : tiède, parfait. Je lui mouillais en premier les antérieurs, puis les postérieurs. Il me regarda, l’air surpris, mais ne s’inquiéta pas. Je remontais lentement le long de son corps, jusqu'à l’avoir entièrement mouillé, en omettant la tête bien sur, que je nettoierais à l’éponge. J’éteins ensuite le jet, puis pris une éponge et du savon pour chevaux. Je commençai à lui étaler sur tout le corps, en faisant mousser. J’avais l’impression, et même plus, que Heden était plus amusé à l’idée de ressembler à un caniche dans un salon de toiletteur que d’être inquiet car il était recouvert de mousse. Je lui mis ensuite du shampoing, pour chevaux toujours, sur ses crins. J’observais mon coquin de poney. Quand même, recouvert de mousse comme ça, il méritait une photo ! Et c’est ce que je fis. Après avoir immortalisée la tête de Heden sur mon appareil, je repris le jet en mains et le rinçai, ce que mis un certain temps. Quand la mousse fut complètement partie, je décrochais Heden et l’emmenais au séchage infrarouge qui se trouvait à coté de la douche. Quinze minutes plus tard, je l’en fis ressortir, et il était tout sec. Je l’attachai à coté, et commençai à le panser minutieusement. Ensuite, je le curai, puis lui graissai les pieds. Je lui démêlais les crins à fond, et commençai à lui faire des pions, se qui mis plus de temps que prévu, car ses crins se rebellaient. Finalement, j’arrivais à quelque chose de franchement pas mal, et décidais de passer à la queue. Cette fois-ci ce fis le démêlage qui pris du temps mais j’y arrivai enfin. Je lui fis une tresse indienne, qui rendit un bon effet sur ses crins blancs. Je passai un coup de chiffon, pour le débarrasser des dernières poussières. Enfin, je donnai un coup d’éponge sur sa tête, ses naseaux, ses yeux, et son anus. J’observais le résultat.

- Bah dis donc ! Quel changement mon grand !

Heden, comme s’il avait compris, releva la tête, pris un regard d’aristocrate et gratta son sabot sur le sol.

- A excuser moi monsieur, je voulais dire il y a un instant que votre majesté était tout simplement sublime sous ce jour !


Je me jetai sur lui et le couvris de caresses et de gratouilles. Franchement, ce poney, je l’adorais. Alaala… Quelques papouille après, je lui ses bandes de repos, et une chemise légère, pour éviter au maximum qu’il se salisse. Je le conduis ensuite vers le pré, en faisant un petit détour en crochet par les bois, ou l’on put profiter de la fraicheur… Et moi de lui. Arrivée à la barrière, je le lâchais. Il partit au triple galop, lâcha des ruades, de coup de cul, mais revint en quelques minutes me voir, comme pour me dire en revoir.


- Mon beau… Je dois te dire en revoir. A la semaine prochaine !


En réponse, il m’adressa un petit hennissement, puis repartit à ses activités. Je l’observai jouer un long moment. Long moment… Enfin, je me décidais à partir. Après avoir passé le plus dur, qui était de se retourner, je continuai mon chemin. Je crois, en réfléchissant, qu’il avait battu le record au chronomètre de sallissage de couverture.


Cet entrainement est terminé, vous pouvez le noté !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tonia

avatar

Messages : 274
Date d'inscription : 07/12/2007
Age : 26
Localisation : Xhendeless

MessageSujet: Re: » Box de Heden EC   Sam 1 Mar - 21:00

Super Wink

Vendredi 29

+5 en confiance
+5 en moral

Samedi 1

+4 en confiance
+5 en moral

_________________
Je t'aime <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://olajumentblondeo.skyblog.com
laféeducheval



Messages : 94
Date d'inscription : 23/02/2008
Age : 23
Localisation : Sur le planète de Blondes... ^^

MessageSujet: Re: » Box de Heden EC   Mar 11 Mar - 20:29

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
laféeducheval



Messages : 94
Date d'inscription : 23/02/2008
Age : 23
Localisation : Sur le planète de Blondes... ^^

MessageSujet: Re: » Box de Heden EC   Mar 11 Mar - 20:32

Dimanche 9 mars 2008

Au box

J’arrive d’un pas pressé à l’écurie. Le premier jour où je vais voir Heden depuis 1 semaine ! Je longe rapidement les box, et enfin j’arrive devant celui de mon amour. Il est allongé, paresseusement, dans la paille, mâchouillant quelques brins de paille. Je passe la tête par-dessus la porte et l’appelle d’une voix joyeuse :

- Salut Heden ! Salut mon grand ! Ca va beauté ? Ho, je suis trop contente de te revoir, mon chou ! Tu m’as manqué !

Le poney se relève vivement, un peu surpris de me revoir après une semaine avec une autre cavalière. J’entre dans son box et le caresse, le gratouille, lui parle. Puis je décide de le panser ici, et attrape une étrille dans mon sac. Je commence à le frictionner énergiquement, puis passe le bouchon, et un petit coup de brosse douce. Je lui démêle ses crins, puis, enfin, lui cure les pieds. Je vais ensuite chercher son filet, et ses protections, mais pas sa selle : aujourd’hui, j’ai envie de faire une balade à cru. Je l’en équipe, puis le sort de son box. Je l’amène jusqu’au milieu de la cour, ou je l’arrête. Il parait surpris de partir au travail sans selle !

- Tu vas voir mon grand, je suis sur que tu vas adorer !

Au travail

Je me hisse sans difficultés sur son dos, puis exerce une pression de jambes sur son passage de sangle pour partir au pas. A cru, je sens tout ses mouvements, et je peux compter ses foulées les yeux fermés sans problèmes ! Au moment ou nous sortons de l’écurie, il s’excite. Je décide de lui faire un bon trotting pour qu’il soit plus calme le reste de la balade et que je puisse en profiter. Il part au grand trot en m’emportant, mais avec des pressions de rênes discontinues, je l’oblige à repasser au petit trot. Je le maintien à cette allure dix bonnes minutes avant de l’autoriser à repasser au pas. Nous arrivons à présent en bordure de forêt. Après l’avoir laissé se reposer deux trois minutes, je le fais repasser au trot et m’amuse à slalomer entre les arbres, pour l’échauffer. Puis je repasse de nouveau au pas et le laisse souffler. Nous arrivons maintenant sur un long sentier assez étroit, long et tordue, mais le sol est souple et la vue dégagée. Parfait pour un trot ! Je passe à cette allure. Il va d’un pas allant, c’est agréable. Une demi-douzaine de minutes plus tard, je repasse au pas, avant la fin du chemin, pour qu’il est le temps de se reposer, car j’ai repairé, au bout, une allée pour notre premier galop : pas trop longue, large, le sol souple, sans cailloux, légèrement en montée, la vue dégagée. Arrivée devant celle-ci, je pars au trot et place mes aides du galop. Heden part sans hésitation dans une longue foulée, rapide, élastique, confortable, le rêve ! Mais bien vite, la réalité nous rappelle à l’ordre et je repasse au trot, puis au pas. Je le laisse soufflé, admirant le magnifique paysage que commence à se réveillé, en ce tout début de printemps : les premiers bourgeons, la nouvelle herbe… Nous arrivons sur une courte allé adéquate pour un petit trot. C’est ce que je fais, et Heden part heureux. Puis l’allée s’élargit, devint plus dégagée, moins caillouteuse… Ca sent le galop de l’air ! Et c’est parti ! Volontairement, je demande à Heden d’y aller pleine balle, et c’est ce qu’il fait : triple galop ! C’est génial ! Je m’amuse à lâché une main, crie Waouh ! Je repasse enfin au pas, les larmes aux yeux tellement je suis heureuse, et je sens que mon poney, bien qu’épuisé, est du même avis que moi.

- Je t’adore, Heden ! Je t’adore ! T’es le meilleur poney du monde, mon chéri ! Le meilleur ! Bien, aller, ce sera tout pour aujourd’hui, on rentre !

Comme il transpire et qu’il est fatigué, je mets pied à terre, passe les rênes par-dessus l’encolure et marche à coté de lui, pour qu’il récupère tranquillement. Je continue de lui parler, de le caresser, et lui tend les oreilles : je sens qu’il est heureux, et, finalement, c’est cela qui me rend encore plus heureuse. Enfin, cinq minutes plus tard, nous sommes de retour à l’écurie.

De retour au box

Je le ramène jusqu’au box. Quand on y est, je lui enlève ses protections, et son filet, que je cours ranger à la sellerie. Je reviens avec un seau d’eau pas trop fraiche, que je lui fais boire à petit coup pendant que je le panse pour ne pas risquer une colique. Frictionnage à la paille pour le sécher, étrille pour enlever les poils mort et la boue qui à recouvert sa robe pendant la balade, le bouchon pour la poussière, enfin la brosse douce pour le poil doux et brillant. Puis je le cure, et enfin lui démêle ses crins à fond, sans oublier le toupet. Je lui remplis sa mangeoire. Et déjà… L’heure de l’au revoir : je le caresse, encore et encore, puis lui fais un bisou sur le nez.

- Allez, salut mon grand ! Passe une bonne fin de journée ! Je t’aime mon cœur !

Cet entrainement est ternimé, vous pouvez le noté !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
laféeducheval



Messages : 94
Date d'inscription : 23/02/2008
Age : 23
Localisation : Sur le planète de Blondes... ^^

MessageSujet: Re: » Box de Heden EC   Mer 12 Mar - 15:01

Lundi 10 mars 2008

Au box

J’arrive d’un pas allant à l’écurie. Aujourd’hui, avec Heden, nous reprenons le vrai travail, avec une séance d’obstacle, ou j’ai l’intention de travailler un petit parcours. Arrivée devant le box de mon poney, je l’appelle dynamiquement :

- Salut mon beau ! Alors, en forme, p’tite bestiole ?

Il relève la tête et déjà, il me fouille les poches. J’en sors un sucre qui je lui donne, puis entre dans son box avec mon matériel de pansage. Après lui avoir fait quelques papouilles, je commence à l’étriller. Je passe ensuite le bouchon et la brosse douce. Puis c’est le démêlage des crins… Qui prend un certain temps car sa queue est recouverte de petits nœud invisible à l’œil. J’arrive finalement à un résultat tout a fait acceptable. Je prends donc un cure pied, et nettoie minutieusement chacun de ses sabots. Enfin, direction sellerie pour ranger mon sac et prendre sa selle, son filet et ses protections. Je reviens à son box. Pendant que je le prépare, la pluie commence à tomber. Bon, il va falloir s’adapter… Je retourne à la sellerie, et prend un couvre-reins pour lui et une imperméable pour moi, car impossible de travailler en manège aujourd’hui : en passant devant tout à l’heure, une cavalière s’y échauffait pour travailler sa reprise de dressage au prochain concours, et je ne voulais la gêner avec mes obstacles ! Je reviens au box d’Heden et lui met en place son couvre-reins. Je zippe mon k-way, met ma bombe, et c’est parti ! Je sors Heden de son box et me dirige avec lui à la carrière d’obstacle.

Au travail

Nous arrivons dans la carrière. La pluie continue de tomber de plus belle, mais se n’ai pas cela qui me découragera ! Je fais marcher Heden pendant un tour puis l’arrête. Je le ressangle, puis me met en selle. Ensuite, je règle mes étriers, longueur obstacle. Je le lui donne un coup de talon. Il part au pas. Je le détends à cette allure sur des figures de manège, comme des voltes, demi-voltes, serpentines, huit de chiffre, diagonales… Puis je lui fais prendre le trot. A cette allure, même exercice, les incurvations. Puis je lui faire faire différentes transitions d’allure. Du trot au pas, du pas au trot, du trot à l’arrêt, de l’arrêt au pas, du pas au trot… Quand je le sens à l’aise et à l’écoute, je le fait rompre au pas pour qu’il souffle. Puis je le mets sur un cercle, et place mes aides pour lui demander un départ au galop. Il le fait, et essaye au début de m’emporter mais je lui explique vite fait bien fait avec mes main et mon assiette que non, il ne partira pas pleine balle. Il se remet alors à une allure correcte et fait l’exercice parfaitement. Sans repasser à l’allure inférieure, je lâche un peu mes rênes pour le caresser et avant d’avoir le temps de les reprendre pour le faire changer de main, il m’emporte. Il fait des tours de carrière comme un fou furieux en lançant des coups de cul. Je perds le contrôle et me retrouve à moitié en selle, accrochée à son encolure. Il se prend les antérieurs dans les rênes, trébuche et m’emporte avec. Nous nous retrouvons allongés dans la gadoue. J’entends sa respiration saccadée, voit le blanc de ses yeux. Tant bien que mal, je me relève, encore sous le choc de l’émotion de la chute. Je prends quelques minutes pour reprendre mon souffle, puis regarde Heden. Le poney est resté allongé, les antérieurs emmêlés dans les rênes. Je m’approche de lui, je sens qu’il a peur, qu’il ne comprend pas se qu’il s’est passé. Je lui parle tout doucement, m’accroupissant à coté de sa tête. Je commence par détacher les rênes, toujours en lui parlant, puis lui les démêles complètement de ses antérieurs. Dès qu’il sent qu’il est libéré, il se relève brusquement, prêt à fuir, mais il ne fait pas trois pas qu’il retombe sur le sol. Je remarque son antérieur gauche tremblant. Je viens le voir de plus prêt, l’examine : je remarque qu’il c’est foulé le boulet. Pas méchamment, mais de quoi lui faire mal. Je l’attrape par le toupet et le tire pour l’inciter à se mettre debout. Il hésite. Je lui tapote les reins avec mon pied. Il commence à se relever. Je l’encourage, lui montre une belle carotte, et finalement, il se relève. Je lui donne la carotte, puis prend une longe et le fais marcher. Il boite, avant tout doucement. Je l’oblige à marcher quelques tours de carrière, pour évaluer la gravité de la blessure : elle lui fait mal, mais je peux la guérire moi-même et dans quelques jours, il pourrait de nouveau commencer à s’entrainer. Vraiment, quelle chance, pour moi, d’avoir été assistante vétérinaire pendant quelques années avant de devenir cavalière !

Au box

De retour à l’écurie, je l’attache. Je vais à la sellerie chercher se qu’il me faut : du sirop antidouleur, de l’antibiotique pour aider l’os à se remettre en place sans inflammations, une pommade que je connais pour son efficacité contre les foulures, et un gros bandage. Je reviens avec tout le matériel. Je commence par le desseller, lui enlever son filet, et ses protections qui cette fois-ci, n’ont pas servi à grand-chose, car elles ne sont étudié que pour protéger des chocs, pas des grosses chute. Je lui fais avaler l’antibiotique, puis l’antidouleur. Je lui applique ensuite une bonne grosse dose de pommade sur tout le boulet. Je lui enroule ensuite le bandage autour du pied. Je vais ensuite ranger tout les produits et son matériel. Je reviens et lui fais un bon gros pansage, pour le réconforter. Étrille, bouchon, brosse douce, peigne, cure-pied, éponge, époussette, tout passe en revue. Puis je vais rapidement au bureau pour voir s’il est possible de l’installer dans une stalle, pour les quelques jours à suivre, afin d’être sûre qu’il ne bougera pas tout le temps au risque d’aggraver la blessure. Par chance, il y en a une de libre, mais il faut la pailler. Je reviens rapidement, saisi un ballot de paille, une fourche et un petit couteau. Je pose le ballot, enlève les fils qui le retiennent grâce au couteau, et repartit tout avec la fourche. Je reviens à la sellerie, range la fourche, et prend un ballot de foin, un petit jouet pour qu’il ne s’ennuie pas trop, un seau d’eau et sa ration. J’installe le tout dans sa maison provisoire, puis vais le chercher. Je l’amène, l’attache moyen de la stalle, et le rassure, lui dis au revoir :

- Allez, t’inquiète mon grand, ça vas aller… Tu es un grand garçon, t’inquiète pas, tu vas guérir vite… Allez, salut mon grand, je dois te laisser. Bisou mon beau !

Cet entrainement est terminé, vous pouvez le noté !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
laféeducheval



Messages : 94
Date d'inscription : 23/02/2008
Age : 23
Localisation : Sur le planète de Blondes... ^^

MessageSujet: Re: » Box de Heden EC   Mar 18 Mar - 21:03

Mardi 11 mars 2008
Au box


J’arrive à l’écurie. Ce matin, il fait assez froid, mais pas tellement d’importance pour moi car je ne vais pas pouvoir monter Heden, à cause de sa blessure, mais je viens m’occuper de lui. Je me dirige du côté des stalles, car c’est là que Heden loge temporairement. Arrivé dans sa stalle, je m’approche de lui, jusqu'à sa tête. Je lui passe ma main sur le dos, en avançant, et l’appelle par son nom. Il tourne la tête. Je vois ses grands yeux noirs, qui ont l’air d’être triste.

- Salut mon tout beau… Tu vas mieux ? je comprends, tu préférais être de nouveau dans ton box… Mais c’est pour ton bien, mon chéri.

Je le caresse longuement, longtemps. Il apprécie, ferme ses yeux, appuie sa tête sur mon épaule. Après un moment, je me lève et me dirige vers la sellerie. Je vais y chercher un nouveau bandage, de l’antibiotique, de la pommade, une couverture, et trois bandes de repos. Je reviens à sa stalle, et m’accroupis à la hauteur de son antérieur gauche. Il me regarde et pointe ses oreilles en avant. Je lui enlève son bandage, et lui applique de nouveau de la pommade. Puis je lui enroule un nouveau bandage autour du pied. Je me lève, lui donne l’antibiotique, que je dois lui obliger à avaler. Enfin, je le lui pose sa couverture sur le dos, la fixe, puis lui enroule les bandes de repos aux trois autres pieds. Je le détache, et le fais sortir dans la cour.

- Allez mon grand, une petite promenade en main ça te feras le plus grand bien !

Au travail


Je le fais d’abords marcher sur un petit cercle dans la cour. Il boite un peu, mais ne trébuche pas. Après cinq minutes de détente, je commence à avancer. Il me suite, la tête par-dessus mon épaule. Je marche comme ça jusqu’au rond de longe, puis me dirige en direction du bureau. Je l’emmène jusqu’au club-house. Partout, il pointe les oreilles, car sont certains endroits de l’écurie qu’il n’a jamais vu. Je le fais marcher jusqu'à la sellerie, puis à la petite carrière. Je le fais contourner le manège, et derrière celui-ci, il a un tout petit morceau de bois. Je l’y fais marcher. L’odeur des pins, des hêtres, le chant des oiseaux, tout cela à l’air de lui plaire… Nous arrivons à une petite clairière, ou a déjà poussée la nouvelle herbe, abritée par les arbres alentours. Je décide de le laisser brouter, et cela le rend tout a fais heureux. Il broute un long moment, pendant que moi, je le caresse, lui parle… Il a les oreilles tendue en avant, il est heureux, et moi aussi. Mais bien vite, il est l’heure de rentrer… Toutefois, il ne résiste pas et me suit, jusqu'à l’écurie.

De retour au box

De retour à sa stalle, je l’y attache. Je vais à la sellerie chercher mes brosses. Un bon étrillage, rien de mieux pour le moral… Je lui passe l’étrille à fond, il adore, pour lui, se sont des massages. Il allonge son encolure, profite… Puis je lui passe un bon coup de bouchon énergique, jusqu'à le débarrasser de toute sa poussière et ses poils morts. Et je passe la brosse douce, qui lui plait aussi, agréable sur son poil… Puis c’est au tout du cure-pied. Il se laisse gentiment prendre les sabots. Je les décrasse bien un à un, à la recherche du caillou suspect. Puis je lui démêle ses crins à fond, aussi bien ceux de la crinière, de la queue et du toupet. Et je m’active à lui masser le dos… Il adore… Il allonge son encolure à fond, les yeux mi-clos, le rêve… Longtemps…. Longtemps…. Mais tout les choses on leur fin, malheureusement, et le m’en vais à la sellerie ranger ses affaires. Je reviens avec sa ration, mais cette fois-ci, ce n’est pas des granulés, mais quelque chose de plus élaboré : de la bonne herbe fraiche mélangée à des morceaux de carottes et de pomme, pour mon protégé… Et oui, je profite que les longues fibres des légumes et des fruits soit bons pour les os pour le chouchouter ! Je lui apporte aussi un seau d’eau auquel j’ai mélangé des sels minéraux et des vitamines. Il parait absolument satisfait du menu d’aujourd’hui, et ce jette dessus. Moi, je lui fais un bisou, et le dis au revoir…

- Allez, à demain mon grand ! Passe une bonne fin de journée bébé !

Cet entrainement est terminé, vous pouvez le noter !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
laféeducheval



Messages : 94
Date d'inscription : 23/02/2008
Age : 23
Localisation : Sur le planète de Blondes... ^^

MessageSujet: Re: » Box de Heden EC   Mer 19 Mar - 16:59

Mercredi 12 mars 2008

Au box

J’arrive à l’écurie. Je vais vers les stalles, d’un pas allant, car je suis pressée de voir Heden, mon poney. Arrivée à sa stalle, je le préviens que je suis là avec une petite tape sur la croupe et en l’appelant par son nom. Il sursaute un peu, tourne la tête et me regarde, les oreilles pointées en avant. Je m’approche de lui et commence à le grattouiller derrière les oreilles, car je sais qu’il adore ça. Puis, un petit bisou sur le nez et je commence à le masser, ce qu’il apprécie. Il s’ébroue, tend son encolure, ferme un peu les yeux, soupire… Le bonheur ! Quelques temps après, je vais à la sellerie chercher son matériel de pansage. Je reviens rapidement, prend une étrille et frotte en cercle sur sa robe de manière énergique. Pour lui, c’est un peu la suite des massages et moi, ça me permet de le nettoyer à fond. Puis je passe le bouchon, toujours avec la même énergie, ce qu’il apprécie. Puis c’est le tour de la brosse douce. Là, un passage plus lent, plus doux, mais tout aussi agréable. Enfin, le cure-pied. Je lève un par un c’est sabots, et enlève toute la terre, le crottin et la paille accumulés sur sa sole. Au tour, pour finir, du peigne. Comme je lui démêle ses crins chaque jours, ce n’est qu’une étape superficielle, mais à ne pas oublier. Bon ! Il est propre ! Maintenant, sa blessure. Je vais à la sellerie chercher l’antibiotique, le nouveau bandage, et la pommade. J’en profite aussi pour prendre une couverture légère, des bandes de travail pour les autres pieds et une longe de travail. Je reviens au pas de course et m’accroupis à coté de lui. J’enlève l’ancien bandage, le jette à la poubelle, et applique sur son pied une bonne dose de pommade. J’enroule ensuite le nouveau bandage autour de son boulet. Je me relève, et lui donne l’antibiotique. Maintenant, il a compris : il ne rechigne plus pour le boire, il sait que ça lui fais de bien. Je le félicite. Puis je lui mets la couverture, échange sa longe d’attache avec la longe de travail, et pose rapidement les bandes aux autres pieds. Je le fais sortir de son box, et l’emmène jusqu’au rond de longe. Je remarque au passage qu’il a encore moins de mal à marcher qu’hier. Que des progrès !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: » Box de Heden EC   

Revenir en haut Aller en bas
 
» Box de Heden EC
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» HEDEN dite HISTA DES COTEAUX BORDELAIS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Endless Competition :: Endless Competition :: - L'allée propriétaire - :: Ecurie de laféeducheval-
Sauter vers: